Envie de participer ?

 

 

image-20201011183518-1.png

Publié le 7 Oct 20 à 8:10 

Lauragais. Cet équipement sportif accueillera les athlètes préparant les Jeux olympiques Paris 2024

Lundi 5 octobre 2020, l'organisation Paris 2024 a dévoilé la liste des lieux retenus comme Centres de préparation aux Jeux (CPJ). Une structure du Lauragais a été sélectionnée.

image-20201011183518-2.jpeg

Pour préparer les Jeux olympiques, des athlètes internationaux fouleront les tatamis de Saint-Orens-de-Gameville. (©P.H. – VDML – photo d’archives )

Par Thibaut Calatayud 

Le Lauragais à l’honneur, en perspective des Jeux olympiques de Paris 2024. Comme 42 autres sites d’Occitanie, la Maison des arts martiaux de Saint-Orens-de Gameville vient d’être retenue, lundi 5 octobre 2020, pour accueillir un centre de préparation aux Jeux (CPJ).

Une structure flambant neuve

Inaugurée en juillet 2019, en présence de la ministre des Sports Roxana Maracineanu, la Maison des arts martiaux devient un centre de préparation aux Jeux pour de nombreuses disciplines : badmintonjudo olympique et paralympique, taekwondo olympique et paralympique, tennis de table olympique

Ce complexe sportif de 4 962 m² s’étend sur une parcelle de 15 000 m². Il est équipé de deux grandes salles. La première est consacrée aux sports de combat, comprenant quatre tatamis et 150 places dans les gradins.

La seconde, d’une capacité de 800 sièges, est destinée à des sports comme le tennis de table, le badminton ou le basket.

Pour rappel, cette infrastructure a coûté un peu plus de neuf millions d’euros.

Des centres pour les athlètes internationaux

Mais concrètement, à quoi sert un centre de préparation ? Sur son site InternetParis 2024 explique le rôle de ces structures.

Ces CPJ doivent permettre d’accueillir les délégations du monde entier le temps d’un stage de préparation, ou comme base arrière pendant les Jeux.

Ils doivent offrir « les conditions optimales pour s’entraîner, récupérer du décalage horaire, s’acclimater et se préparer au mieux pour réaliser des Jeux au sommet. (…) Des équipes internationales olympiques et paralympiques pourront venir s’entraîner en France, pendant l’Olympiade 2020-2024. Les Comités nationaux olympiques et paralympiques seront libres de choisir où ils souhaitent envoyer leurs athlètes, sur quelle période et sur quelle durée ».

Dans les prochains mois, il sera donc fort probable de croiser des athlètes de haut niveau à Saint-Orens-de-Gameville.

image-20201011184544-1.png

Publié le 6 Oct 20 à 11:19

Jeux Olympiques 2024 : voici les 43 sites d'Occitanie retenus pour être des centres de préparation

415 centres de préparation aux Jeux Olympiques en France ont été retenus, lundi 5 octobre 2020, à un peu moins de quatre ans du grand rendez-vous. 43 sont en Occitanie. Voici où.

image-20201011184544-2.jpeg

 

 

43 sites ont été retenus en région Occitanie pour préparer les Jeux Olympiques 2024. (©Illustration Adobestock-lazyllama)

 

Par Quentin Marais

Paris 2024 approche. Lentement, certes, mais le rendez-vous est chaque jour un peu plus près ! Bien que les Jeux Olympiques de Tokyo aient été reportés en 2021, crise sanitaire oblige, ceux qui se tiendront en France continuent d’être préparés. 

Lundi 5 octobre 2020, les 415 centres de préparation aux Jeux Olympiques, répartis partout en France, ont été officialisés. Parmi eux, 43 se situent dans la région Occitanie et 12 de ses 13 départements. Voici où ils se situent.

Aude : 1 site

· Carcassonne – Boccia, Judo OLY, Triathlon OLY, Triathlon PARA

Haute-Garonne : 4 sites

· Saint-Orens-de-Gameville – Badminton OLY, Judo OLY, Judo PARA, Taekwondo OLY, Taekwondo PARA, Tennis de table OLY

· Castelmaurou (Centre Régional de Football) – Football

· Toulouse (CREPS Occitanie) – Beach volleyball, Boxe, Haltérophilie, Volleyball

· Colomiers – Gymnastique artistique, Trampoline

Hérault : 13 sites

· Balaruc-les-Bains (Station thermale) – Boxe, Lutte

· Castelnau-le-Lez (Palais des sports) – Basketball, Judo OLY, Volleyball

· Baillargues – Football

· Clermont-l’Hérault – Haltérophilie

· Agde (Mairie) – Tennis, Tennis fauteuil, Voile

· Béziers (service des sports) – Football, Rugby à 7

· Montpellier – Athlétisme OLY, Athlétisme PARA, Basketball, Basketball fauteuil, Beach volleyball, BMX Freestyle, Football, Handball, Natation artistique, Natation OLY, Natation PARA, Rugby à 7, Tennis de table OLY, Tennis de table 

· Montpellier (CREPS Occitanie) – Volleyball

· Sérignan (Parc Multisports) – BMX Freestyle

· Sète (Centre SAM Mèze) – Judo OLY, Tennis de table OLY

· Sète (Centre SAM Sète) – Natation artistique, Natation OLY, Natation PARA, Triathlon OLY, Voile, Volleyball, Water-Polo

· La Grande Motte (centre nautique) – Voile

· Mauguio – Voile

Pyrénées-Orientales : 6 sites

· Haut Vallespir (Centre Pleine nature Canigo) – Basketball, Basketball fauteuil

· Canet-en-Roussillon (Base nautique) – Voile

· Canet-en-Roussillon (Centre Arlette Franco) – Natation OLY, Natation PARA

· Font-Romeu (CREPS Occitanie) – Athlétisme OLY, Basketball, Boxe, Canoë-Kayak sprint, Concours complet, Cyclisme sur route OLY, Dressage OLY, Dressage PARA, Escrime, Football, Haltérophilie, Handball, Judo OLY, Judo PARA, Lutte, Natation OLY, Pentathlon moderne, Rugby à 7, Saut d’obstacles, Taekwondo OLY, Taekwondo PARA, Triathlon OLY, Volleyball, VTT XCO

· Saint-Cyprien (Stade les Capellans) – Judo OLY, Triathlon OLY

· Saint-Cyprien (Quai Jules Verne) – Voile

 

 

image-20201008103020-1.png

Saint-Orens-de-Gameville. Saint-Orens : Dounia Wahham décroche la ceinture noire au BJSO, une première!

· image-20201008103020-2.jpeg

· Dounia vient de recevoir sa médaille, photo DDM, L.Ch/§

Arts martiauxHaute-GaronneSaint-Orens-de-Gameville

Publié le 08/10/2020 à 05:11 , mis à jour à 10:12

C’est un très grand moment dans sa vie de judoka et celle de son club d’obtenir sa ceinture noire ! Ce jeudi a été ce moment chargé d’émotion qui entoure tout compétiteur au moment du résultat, il a été ce jour pour Dounia Wahham ! Âgée de seize ans, Dounia est montée pour la première fois sur les tatamis à quatre ans. Depuis, sa passion n’a cessé de grandir.

Assidue aux entraînements, elle a réussi l’année dernière l’ensemble des examens techniques et fini la partie compétition avec brio et enthousiasme. Il lui restait la partie "engagement personnel dans le développement du judo" qu’elle a finalisé comme "aide à l’enseignement lors des cours des tous petits à la rentrée". Son investissement ne s’arrêtant pas là puisqu’elle a été élue au comité directeur du club lors de l’assemblée générale du 5 septembre. Aujourd’hui Dounia a accompli le rêve de tout judoka, obtenir la ceinture noire. Celle-ci ne constituant pas une fin en soi mais un nouveau départ pour aller plus loin dans le judo !

Le club après un an d’existence et cent soixante-dix licenciés compte ainsi sa première ceinture noire qui vient grossir les rangs de ses hauts gradés en place.

 

image%2853%29.png

 

image-20200913215952-1.png

Saint-Orens-de-Gameville. Budokan judo : un comité directeur élargi

image-20200913215952-2.png

Publié le 11/09/2020 à 05:11 , mis à jour à 10:13

Première assemblée générale le 5 septembre pour le club avec ses 170 licenciés après 1 an d'existence. En présence de Monsieur André Puis (délégué aux sports de la mairie) et de Jean-claude Borredon (président du comité départemental du judo) , l'AG s'est superbement déroulée. Elle a permis de partager toute la dynamique mise en place et aussi de voter le nouveau comité directeur élargi que son règlement intérieur.

Des projets sportifs, pédagogiques tant pour les enfants que les adultes ont été partagés avec un grand intérêt et enthousiasme à tous les parents et adhérents présents.

Nb sur la photo le comité directeur avec Yvan Métay à gauche (secrétaire). A l'extrême droite Serge Sellerian (président) et Xavier Hurtes (trésorier)

 

 

image-20200911135350-1.png

Saint-Orens-de-Gameville. Un millier de visiteurs à la fête du sport

image-20200911135350-2.jpeg                  Elus et acteurs au stand des divers arts martiaux. Photo DDM, L.Ch.

Publié le 10/09/2020 à 08:02 , mis à jour à 08:21

Le service ASE (Associations Sports Evènements) de la ville a organisé une grande fête du sport sur le complexe Gustave Plantade. André Puis, conseiller municipal délégué aux sports, était présent sur le terrain dès le matin avec les services municipaux pour recevoir les associations et s’assurer que tout avait été prévu pour ces dernières. À 14 heures, comme prévu et par un temps très ensoleillé, un bureau d’accueil attendait les visiteurs et les dirigeait vers le sport qui les intéressait, en faisant respecter les gestes barrière (gel, port du masque etc.) la police municipale veillant à ce que tout se passe normalement. Les associations étaient réunies vers la salle verte et les tennis couverts, badminton, roller, basket, savate boxe française, judo et d’autres arts martiaux, escalade, école de rugby, tennis de table, football, tennis, poney des tuileries et bien d’autres, la liste n’étant pas exhaustive ; des jeux étaient organisés, il y avait aussi une initiation au tir à l’arc qui a obtenu un grand succès.

Dans l’après-midi, les bénévoles des clubs officiaient et faisaient des démonstrations de leurs sports. Dominique Faure, maire entourée de nombreux élus s’est rendue sur tous les stands pour apporter son soutien tout au long de l’après-midi, échangeant même quelques balles au tennis de table. Grâce à cette journée du sport, ados et adultes ont pu découvrir les disciplines avec les éducateurs, se renseigner sur les heures d’entraînement et s’inscrire éventuellement.

Le club d’escalade, a surpris quelque peu, puisqu’il est arrivé avec son totem sur sa remorque. Beaucoup de participants ont pu s’essayer à ce sport ainsi qu’à la descente en tyrolienne installée par le même club. Les dirigeants bénévoles des différentes disciplines se félicitaient d’une telle initiative qui ouvrait les portes de leurs associations. Plus de mille personnes auraient foulé ce jour-là les terrains de sport.

 

 

image%2845%29.png

image%2848%29.png

image%2846%29.png

image%2847%29.png

image-20200629093101-1.png

Saint-Orens-de-Gameville. Le judo joue la forme

image-20200629093101-2.jpeg

Arts martiaux, Haute-Garonne, Saint-Orens-de-Gameville

Publié le 27/06/2020 à 05:06 , mis à jour à 05:12

Telles les branches chargées de neige, la solution pour s’en débarrasser sans casser est de plier tel le roseau. Le souple peut vaincre le fort. Ce principe fondateur du judo "voie de la souplesse" a été adopté par le BJSO.

Après avoir instauré des cours de taïso en visio, c’est désormais en extérieur que les judokas du club ont pu recommencer leur activité. Sous la houlette d’Alain Vigneau pour les benjamins-minimes et Jacques Seguin pour les adultes, ils se retrouvent chaque semaine depuis début juin sur le terrain de rugby à proximité du dojo. En délimitant des surfaces propres à chacun et respectant la distanciation, ils ont redémarré une activité de renforcement musculaire avec un judo sans contact. Chaque cours est suivi par une dizaine d’adhérents qui ont un grand plaisir à se retrouver et se décrasser après de longues semaines de confinement. Les tatamis sont même envisagés à très courte échéance.

Contact : 06 75 08 49 45 (www.budokanjudosaintorens.com/)

 

 

image-20200613175325-3.png

Arts martiaux, Haute-Garonne, Saint-Orens-de-Gameville

Publié le 13/06/2020 à 05:09 , mis à jour à 05:18

image-20200613175325-4.png

Même sans dojo le club de judo s’entraine à la maison. Confiné depuis le 16 mars, le club a rapidement cherché à trouver des solutions alternatives afin de garder les contacts et la "forme". Après quelques tests, des séances de Taïso ont été mises en place pour tous les adultes, du Taïso, du Jujitsu et du Judo. Tout le monde se retrouve deux fois par semaine et partager dans la bonne humeur les exercices insufflés par le professeur Alain Vigneau. Comme les sports de combat restent interdits, les séances perdureront jusque fin juin pour le plus grand bonheur de tous.

 

image%2838%29.png

 

 

image%2818%29.png

image%2819%29.png

image%2829%29.png

image%2820%29.png

image%2830%29.png

 

image%2836%29.png

image%2837%29.png

image%2821%29.png

 

image%2831%29.png

 

image%2832%29.png

image%2822%29.png

 

image%2834%29.png

image%2835%29.png

 

 

image%2823%29.png

 

image%2825%29.png

image%2826%29.png

image%2833%29.png

 

 

image-20200515141904-1.png

Saint-Orens-de-Gameville : un nouveau club de judo s’installe à la Maison des arts martiaux

Le Budokan judo Saint-Orens a été créé au cours de l'été, suite à l'arrêt en fin de saison dernière du Judo club Saint-Orens. Plusieurs cours seront proposés dès la rentrée.

Publié le 30 Août 19 à 14:27

image-20200515141904-2.jpeg

Serge Sellerian, Yvan Metay et Xavier Hurtes (au centre de gauche à droite), entourés des deux professeurs du club, Alain Vigneau (à gauche) et Jacques Seguin (à droite). (©Paul Halbedel – Voix du Midi Lauragais)

Fort de la construction de la Maison des arts martiaux, inaugurée début juillet en présence de la ministre des Sports Roxana Maracineanu et du président de la Fédération française de judo (FFJ) Jean-Luc Rougé, un nouveau club de judo a vu le jour à Saint-Orens-de-Gameville 

Cette nouvelle structure se nomme le Budokan judo Saint-Orens. Un nom choisi sous l’impulsion du président de la FFJ, le terme Budokan signifiant Maison des arts martiaux.

« Partager les valeurs du code moral du judo »

Cette nouvelle structure a été créée par un groupe de judokas souhaitant insuffler une nouvelle dynamique autour du judo dans la commune, après l’arrêt en fin de saison dernière du Judo club de Saint-Orens.

On retrouve à sa tête un trio composé de Serge Sellerian au poste de président, Yvan Métay au secrétariat et Xavier Hurtes dans la fonction de trésorier.

Cet organigramme sera amené à s’étoffer dans les mois à venir conformément aux statuts du club dont la rédaction a occupé les nouveaux dirigeants durant une bonne partie de l’été. Mais les objectifs annoncés par le bureau sont clairs :

Nous aspirons à un club familial, dynamique, transparent pour les parents et adhérents au sein duquel tout le monde pourra se connaître et partager en harmonie avec les valeurs du code moral du judo : amitié, sincérité, modestie, courage, honneur, respect, politesse et contrôle de soi.

Des cours encadrés par Jacques Seguin et Alain Vigneau

L’enseignement sera confié aux professeurs qui officiaient au sein de l’ancien club, Jacques Seguin (septième dan) et Alain Vigneau (cinquième dan).

Plusieurs axes majeurs ont d’ores et déjà été définis comme l’ouverture de la pratique du judo au plus grand nombre. Une volonté qui se traduit par la création d’un cours de taïso (art martial doux sans chute ni coups portés) le mardi de 19 h 30 à 20 h 30 et d’un cours de judo loisirs pour adultes le mardi de 20 h 30 à 21 h 30.

Le programme des autres cours a quant à lui été établi en tenant compte de l’historique pratiqué au sein de l’ancien club et avec la volonté de coller au plus près des tranches d’âge définies par la FFJ. Ces cours seront dispensés à la Maison des arts martiaux, tous les soirs de la semaine mais aussi le mercredi après-midi.

Des actions de promotion et de communication vont par ailleurs être menées afin de créer une identité club (logo, site internet, participation à différents événements pour obtenir de la visibilité…).

Fête du sport et permanences pour les inscriptions

Ce sera le cas dès cette rentrée avec la participation à la Fête du sport, dimanche 1er septembre à partir de 14 h 30, au complexe Gustave Plantade.

À cette occasion, il sera d’ailleurs possible de s’essayer à la pratique du judo et de s’inscrire aux différents cours proposés par le club.

Des permanences seront aussi assurées du 2 au 6 septembre, de 18 h à 19 h 30 à la Maison des arts martiaux, le 7 septembre lors de la journée des associations à l’espace du Lauragais et lors de chaque cours à partir de la reprise de ceux-ci le lundi 9 septembre.

Plus d’infos : contact.judoclub@gmail.com

image%2827%29.png

image%2828%29.png